mercredi 11 juillet 2012

de V à U

Au fond, il n'y a qu'un angle qui distingue le V du U, un angle pointu que les Latins ont préféré, à preuve le fiérot SPQR, traduisez SENATVS POPVLVSQVE ROMANVS...

Ce passage du V au U aura été longuet : j'ai bien cru que Vrac allait être l'Ultime, tant je me sentais Vidée, Vide. Avec le regret de ne pas trouver le courage de parler d'un personnage qui occupa bien mon année et qui me plaît toujours autant : j'ai nommé Valjean, Jean de son prénom, V'là le Jean de sa plus primitive origine. Ce Valjean, dont un évêque achète l'âme, alors qu'il a déjà purgé 19 ans de bagne pour un pain volé, contre deux malheureux chandeliers ! Cette phrase-là "C'est votre âme que je vous achète : et je la donne à Dieu", je ne l'ai jamais vraiment digérée.

Valjean devient ensuite Monsieur Madeleine, puis Ultime Fauchelevent, avant d'être Monsieur Leblanc et de retrouver, au moment du mariage de Cosette avec Marius, son véritable nom. Ultime me touche, et m'intrigue dans ce passage d'initiales: de Vaurien il passe à Ultime, le dernier, celui qui va se faire tout petit, "entrer" au couvent pour disparaître - faire le mort-  et faire de Cosette, une petite bourgeoise, bien éduquée comme il faut...

Je ne quitterai donc pas le V sans avoir parlé de ce personnage, si contemporain, si universel, que je fréquente depuis si longtemps et dont je ne me lasse pas. Ce personnage sans âge, qui peuple toujours hélas notre quotidien... 

Voilà, le V s'achève. Vive le U ! Je sens que le chemin risque d'être plein de VicissitUdes...

5 commentaires:

Chri a dit…

Hé bien il suffisait juste d'être un peu patient, voilà tout! Ravi de votre retour, Christine...

Pierre a dit…

Grace aux caractères gras on lit - on voit - autrement.
C'est le début du graphique, du jeu.
La tentation ou une invitation - une planche plus solide, car plus épaisse que les autres - vers l'anagramme, par exemple.

Christine a dit…

-> Oui Chri et merci précisément de cette patience.

-> Il y a si peu entre le graphisme du U et du V qu'on peut effectivement jouer avec, dessus, dessous... Ton commentaire m'a donné quelques idées Pierre. La suite au prochain billet.

Catherine L a dit…

Vu, lu, bu...

Christine a dit…

Que de U! Super! Contente de te revoir ici...